Mille & 1 tunisie : Accueil Magazine "Dégage"de Mohamed Zran en avant première le 17 décembre à Sidi Bouzid




"Dégage"de Mohamed Zran en avant première le 17 décembre à Sidi Bouzid

Envoyer Imprimer PDF


Parmi la foule qui s'est rassemblée mardi au palais du Bardo à l'occasion de la séance inaugurale de l'Assemblée nationale constituante, le réalisateur tunisien Mohamed Zran n'est pas inaperçu. En ce jour historique pour l'avenir du pays, ce grand passionné de cinéma et de documentaires se baladait partout et zoomait sur ce qui se passait à l'extérieur du palais du Bardo comme dans l'hémicycle.

Tous les coins étaient investis pour prendre les plans voulus afin de saisir le déroulement en détail des événements de cette première séance de l'assemblée nationale constituante élue par le peuple tunisien en toute liberté. A la question de savoir s'il tournait un film sur l'Assemblée, il a répondu "Non, je suis en train de filmer les dernières scènes de "dégage", un film documentaire que j'ai entamé depuis la révolution du 14 janvier". En effet, a-t-il ajouté: les scènes d'aujourd'hui captent les premiers fruits de la révolution".

Au sujet de ce film événement, il a déclaré : "Ce long-métrage résume l'itinéraire de toutes les phases de la révolution de la dignité et de la liberté. Il s'agit, à mes yeux, d'une réhabilitation pour le peuple tunisien qui a milité et tenté avec des moyens simples et modestes de lutter contre la pauvreté et la marginalisation. Je l'ai voulu un hommage aux enfants de Sidi Bouzid, Kasserine, Thala, Regueb et biens d'autres régions tunisiennes démunies, depuis lesquelles s'est déclenchée la première flamme du printemps arabe".

La première du film à Sidi Bouzid
"Etant donné, a-t-il signalé, que je conçois que le 17 décembre 2010, jour où Bouazizi s'est immolé par le feu, sera le premier anniversaire du déclenchement de la révolution, la première projection de ce film se fera ce jour là à Sidi Bouzid, la ville symbole à qui je dédie cette oeuvre en témoignage de sympathie avec sa population et tous les habitants du Sud qui ont sacrifié leurs enfants pour que le peuple tunisien puisse vivre aujourd'hui ces moments historiques qui tracent les contours de la deuxième république, la république de la liberté et de la démocratie".

Le long métrage documentaire "Dégage", dernier film de Mohamed Zran, raconte par l'image et le son les événements vécus par la Tunisie et les Tunisiens, tous âges confondus, qui se sont soulevés contre l'oppression, la répression et la marginalisation en lançant un seul mot "dictateur dégage" réclamant comme un seul homme l'avènement de la démocratie dans tous les recoins de la Tunisie.TAP

( 3 Votes )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir