Mille & 1 tunisie : City Guide City guide Hammamet, une ville à redécouvrir




Hammamet, une ville à redécouvrir

Zembra
  • Précédent
  • 1 of 2
  • Suivant


On a tendance à croire que Hammamet n’a plus de secrets à livrer. Touristes habitués, estivants égarés, résidents blasés, et population exaspérée par trop de monde l’été et pas assez le reste de l’année.

On pourrait croire qu’Hammamet n’a plus grand intérêt. C’est injuste et erroné. Hammamet se mérite. Hammamet se dévoile pour ceux qui prennent la peine de la chercher. Elle se développe, se transforme et se modernise. Elle reste magique, secrète et inaccessible.

10h00 : Rien de tel qu’un café à Sidi Bou hadid pour commencer la promenade. Ce café, est le lieu où l’on commence et finit la journée avec le coucher du soleil marqué, entre autres par le retour des pêcheurs. Après un bon café mauresque, prenez le temps de vous promener dans la médina, largement investie de bazars et d’échoppes remplis d’objets de mauvais gout. Cela reste divertissant malgré la pression des vendeurs ! Visitez le fort espagnol qui surplombe la mer. Essayez d’éviter le vendredi matin, c’est le jour de marché de Nabeul et de nombreux voyagistes organisent leur demie- journée d’excursion des villes avoisinantes ce jour là. La ville ancienne est alors encerclée de bon matin par des dizaines d’autobus.

Découvrez la boutique Fella. Vous prendrez conscience de la beauté et du raffinement de l’artisanat tunisien : broderies, set de table, fond de plateaux, robes d’intérieure, cafetans brodés main, ceintures en bois d’olivier, bijoux …La maison existe depuis plus de 40 ans. Elle a habillé les plus grands de ce monde : Claudia Cardinale, Sophia Loren, Grace Kelly…Son emblème est une fleur typique de la région : Le fell, une sorte de géranium odoréfiant. Laissez vous guider jusqu’à la galerie.

Dar Biba la boutique est aussi une galerie et musée, avec une jolie terrasse qui donne sur les cimetières marins du village. Cette maison ancestrale possède une porte fabuleuse que l'on retrouve souvent sur les sites des voyageurs ayant fréquenté la Medina. Dans cette galerie sont exposées des costumes féminins magnifiques rebrodés de fils d'or. En sortant du fort, dirigez vous vers la placette et trouvez la galerie d’art de l’artiste Baker ben Fredj. http://www.bakerbenfredj.com

13h00 : Au premier étage d’une petite maison traditionnelle situé sur la place centrale du centre ville, je vous suggère de vous restaurer au restaurant de la Poste. C’est tout simplement le plus vieux restaurant de la ville. Le beau et vieux propriétaire aux yeux bleus fait son marché au petit matin chez ses amis d’enfance, les pécheurs du village. On aime particulièrement ses frites maison, sa salade de saison sans prétention et les épices de son poisson frit. Si le restaurant a déjà fermé ses portes (il ferme dès qu’il finit son stock de poissons du jour) je vous propose l’Angolo Verde ou le Café Vert  pour un "light meal". Le premier sert de délicieux sandwichs. Le second offre de larges déclinaisons autour des pâtes et des pizzas. Du côté de la plage, je vous suggère le Café de la plage qui propose des crêpes, et des aubergines grillées délicieuses. Le café a une jolie terrasse en teck, à même le sable fin de la plage. Le service y est efficace, mais le thé trop sucré !

15h00 : En guise de dessert, je vous propose de vous rendre Chez Jamel à  Sidi Ben Aissa pour déguster une glace ou un sorbet. Ce glacier est devenu en quelques années une véritable institution. On y vient de partout, l’après midi ou le soir pour déguster un sorbet à la pastèque ou aux figues. Sa sélection autour du chocolat est irrésistible : Bounty, chocolat noir, Ferrero, mars…S’il fait beau et que vous avez le pied marin, gardez en tête que Hammamet, n’est jamais aussi belle que vue du large…Prenez un bateau et essayez de vous détendre. La baie est vraiment des plus belles.

18h00 : A la belle heure, il est temps de revenir au pied du fort pour un café turque à l’eau de fleur d’oranger ou un thé à la menthe et aux pignons. Si vous trouvez le thé trop sucré à votre goût, je vous suggère une petite astuce. Demandez un verre d’eau chaude et plus de menthe. Les garçons de café le font avec le sourire !

Ceux qui aiment le shopping et les apéritifs alcoolisés avec le coucher du soleil doivent sauter dans un taxi pour partir du coté de l’hôtel Continental. De ce côté de la ville, vous avez le choix pour effectuer du shopping et faire le plein de cadeaux pour vos amis.

Commencez par Au fil de l’Art, la boutique offre une sélection de tissages, céramiques et objets divers en verre soufflé. Adel le propriétaire travaille dans le fer forgé depuis plus de 25 ans et il peut réaliser des meubles sur mesure. Sachez que le fer forgé tunisien s’exporte aux quatre coins du globe sans difficultés. Non loin de cette jolie boutique, se trouve Goia . La dame est une italienne qui vit en Tunisie depuis plus de 10 ans. Après des années dans la joaillerie en Italie, elle s’est reconvertie dans les couffins et les maillots brodés de toutes couleurs et fantaisies. Vous aurez vraiment l’embarras du choix.  Ensuite, cap sur l’hôtel Sindbad. A l’entrée de l’hôtel, vous découvrirez une boite à maillots et juste à côté une boutique très tendance qui offre le nec plus ultra de l’artisanat tunisien. Je vous conseille notamment les produits Typik, excellente marque qui offre les produits du terroir local: harissa, salade mechouia, huile d’olive…

Non loin de là, se trouve l’ancienne résidence du milliardaire George Sebastian. Hammamet fût un temps, le summum du glamour et le lieu le plus exclusif de villégiature dans le monde. C’est à partir des années 20 que Hammamet commence à drainer une communauté d'artistes qui lui donne une dimension cosmopolite et la rend célèbre pour sa légèreté de mode de vie, qu’elle garde du reste jusqu’à aujourd’hui. Le prince d’origine roumaine Sebastian y reçut le gratin des célébrités internationales. Qualifiée de l’une des plus belles maisons du monde, elle est rachetée par l’état et devient le Centre Culturel International de Hamamet. La ballade à l’ombre des cyprès dans le parc de la maison est très agréable. On visite la maison et ses espaces dont Le Corbusier fit aussi l’éloge. Fort célèbre pour sa somptueuse piscine en marbre blanc, sa fastueuse salle de bain avec une baignoire quadriflorée inspirée d’une cuve baptismale byzantine et mobilier années 1930-50, la maison abrite des expositions artistiques temporaires. Il est certainement l’heure du coucher du soleil. Prenez soin de vérifier les horaires. Le rythme de la ville change en fonction des saisons.

Retenez que c’est le peintre Paul Klee qui attribuera à Hammamet 1914 le qualificatif de prestigieuse. La réputation de la ville attirera les grands noms de la littérature à partir de ce moment, ainsi André Gide ou Montherlant, Giacometti et Cocteau furent aussi des habitués d'Hammamet. Les hommes politiques, les artistes, et la Jet Set d’antan ne sont pas en reste. Winston Churchill y écrit une partie de ses mémoires, Schiaparelli y sculptât quelques une de ses figurines et Givenchy y trouva son emblème.

Aujourd’hui, la ville draine toujours du monde. Les plus grands artistes se produisent sur la scène de théâtre de plein- air et les Dj venus du monde entier font vibrer les platines dans les discothèques brancheés.  A chaque temps, sa propre magie ! Amel Djait

( 8 Votes )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir